Catégories
Société

Les Pandémies dans l’Histoire

 

 #covid19  #covidvirus #covid2020 #supporthealthcareworkers #coronavirus #knitting #knitspiration #crochet #important #supportnurses #supportdoctors #practicesocialdistancing

 

Coronavirus ou Covid-19 Contexte

 

Comme le disaient les Gaulois “le ciel nous est tombé sur la tête” sous la forme la plus petite et pernicieuse possible : un virus.  Destructeur et perfide né dans un laboratoire P4 en Chine dans la région de Wuhan et sur lequel circule les plus folles rumeurs et spéculations : le coronavirus appelé Covid-19 car venu en 2019 et, bien qu’il ne soit qu’un autre coronavirus à l’instar de la grippe, il décontenance un siècle où l’on croyait de genre de dévastations morte et enterrée.   Pourtant l’épidémie du Covid-19 est loin d’être une première dans l’Histoire du monde et des hommes.

 

Avant un voyage dans le temps sur les grandes pandémies qui ont frappé le monde de l’Antiquité au 20ème siècle, petit détour étymologique.

 

Epidémie ou pandémie, même différence ?

 

Le mot épidémie provient du grec “epi”, qui signifie au-dessus, et du grec “demos”, peuple. Au-dessus du peuple, on peut donc l’interpréter comme la propagation à un grand nombre de personnes. Dans le contexte médical : une contagion par exemple. Cependant, cette contagion reste cantonnée à un emplacement géographique bien défini.

Si la contagion touche les animaux et non pas les êtres humains, alors on devra parler de “épizootie”.

 

Le mot pandémie provient du grec “pan”, qui signifie tous, à la différence d’épidémie, il ne connait aucune restriction géographique, et s’applique donc en cas de propagation à la population de tout un continent voire du monde entier. De nos jours, seule l’OMS est habilitée à déclarer une pandémie.  

 

 

 

Les pandémies dans l’Histoire du monde.

 

L’Organisation Mondiale de la Santé a déclaré le 12 mars 2020 que l’épidémie du Covid-19, qui progresse exponentiellement de façon alarmante partout dans le monde depuis fin décembre 2019, pouvait être appelée “pandémie”.

Situation alarmante pour notre siècle ultra contrôlée et dans lequel nous nous croyons protégés en maîtrisant tout.

Nous avons un réel manque de recul pour appréhender la situation avec calme, car si la situation est catastrophique, elle n’est pas la plus meurtrière et d’autres fléaux comme la famine tuent chaque jour bien plus que le coronavirus, mais ceci est passé sous silence par les médias ; Pas assez vendeur ou pas d’intérêt personnel ??

 

En nous plongeant dans les livres d’histoires, l’on y trouve des témoignages intéressants qui peuvent nous éclairer quant à la future marche à suivre.

La comparaison va inévitablement à la grippe espagnole surnommée la “mère de toutes les pandémies”, qui a frappé durant les derniers mois de la Première Guerre mondiale. Cependant la comparaison avec le fléau de notre époque contemporaine s’arrête là.  Covid 19 est un petit joueur par rapport à son aînée de 1918-1919 qui a atteint entre un tiers et la moitié de la population mondiale, et tué entre 20, 50, voire 100 millions de personnes, selon les estimations. La plus meurtrière des pandémies mais certainement pas la première. Plongeon dans l’Histoire.

 

La peste d’Athènes au 5ème siècle avant Jésus-Christ

Ironie du sort ou point 0, c’est en Grèce, d’où vient le mot « pandémie » que l’on situe la première pandémie répertoriée. Elle est survenue au 5èeme siècle avant Jésus-Christ. A cette époque, la civilisation grecque est à son apogée, florissante et influence l’ensemble du bassin méditerranéen

Entre 430 et 426 ans, une vague de fièvre typhoïde venue du nord de l’Afrique (Ethiopie, Egypte, Libye) frappe la ville d’Athènes au moment où elle était en guerre contre le royaume de Sparte dans la guerre du Péloponnèse.  D’après les récits de Thucydide, elle aurait emporté la quasi moitié habitants (entre 75 et 100 000 personnes) de la ville-état, qui en comptait environ 200.000. Le plus célèbre d’entre eux fut « Le Premier citoyen d’Athènes » le Général Périclès. Sa mort signera le déclin d’Athènes et la fin de l’âge de ce siècle de Périclès.

La peste Antonine frappe l’Empire romain à la fin de l’an 165 ou au début de l’an 166

Il s’agit d’une des premières grandes épidémies bien documentées. Cette “peste antonine, survenue durant le règne de Marc Aurèle, fit 10 millions de morts entre 166 et 189 due au virus de la variole. Elle commence fin 165- début de 166, en Mésopotamie, pendant la campagne parthique de Vérus et gagne Rome en moins d’un an.

La pandémie durera au moins jusqu’à la mort de Marc-Aurèle en 180, et sans doute pendant la première partie du règne de son fils Commode. 

La peste de Justinien affaiblit l’empire romain d’Orient, entre les VIe et VIIIe siècles

 

La peste de Justinien, dite aussi “pestis inguinaria” ou “pestis glandularia” en latin, est la première pandémie affirmée de peste (des doutes demeurent quant à l’origine virale exacte des fléaux précédents), survenue entre les VIe et VIIIe siècle. Elle va ruiner les efforts de l’empereur Justinien pour restaurer la grandeur de Rome. Elle va aussi préparer le terrain à l’arrivée des conquérants arabes sous la bannière de l’islam au siècle suivant…

Elle frappe Constantinople à compter de février 542 : rapidement, des milliers de personnes meurent chaque jour sans que personne ne puisse les enterrer. C’est tout l’ordre social et économique qui s’effondre, les marchés ne fonctionnent plus, on ne trouve plus à se nourrir. Au total, c’est sans doute près de la moitié de la population de Constantinople, laquelle comptait plus de 500 000 habitants qui disparaît en quelques semaines.

 

La pandémie atteint son paroxysme lors de la deuxième partie du VIe siècle. Elle restera cependant présente encore deux cents ans, arrivant par vagues (on en comptera une petite vingtaine). Grégoire de Tours l’appelait la “Maladie des aines, les bubons ayant une propension à se développer sur cette partie de l’anatomie humaine.

 

Pour certains, cette épidémie est partie d’Egypte. Pour d’autres, elle serait venue d’Asie centrale et aurait été propagée via la route de la Mer Rouge. Quelle que soit son origine géographique exacte, elle a été véhiculée par les premiers échanges commerciaux. Les estimations des victimes varient de 25 à 100 millions de morts. Soit un tiers à la moitié de la population de l’époque. Au début du fléau, l’empire romain d’Orient jouissait d’une puissance militaire et économique considérable. Son impact l’affaiblira et l’empêchera de refonder un empire romain unifié dû à un véritable désastre économique. Sans argent et avec un nombre d’hommes insuffisant, Justinien ne pourra repousser les attaques des Perses.

 

 

L’Europe victime de la peste noire au Moyen-Âge, de 1347 à 1353

“La grande peste” du Moyen-Age est restée, en Occident, profondément ancrée dans la mémoire collective. Et pourtant, comparativement à la perte de Justinien, elle fit moins de morts.  Du au bacille de Yersin ou Yersinia Pestis transmise par les puces se nourrissant du sang des rats, cette infection touchait les poumons et tuait en quelques jours. De 1347 à 1353, cette infection bubonique tuera entre 25 à 34 millions de personnes dans une Europe en plein essor, démographique, agraire et économique (40 % de la population) ; laissant un impact économique, démographique, social, et religieux profond.

« Dans le village de Givry, en Bourgogne, le curé du village a tenu un registre de la population, chose très rare à l’époque. On sait qu’il y a eu 643 morts, dans un village de 1500 personnes, entre du 1er août au 15 novembre 1348. »

Le désarroi des dirigeants et de la population, persuadés d’être victimes d’une manifestation de la colère divine, devant cette tragédie a entraîné une série d’atrocités. Convaincus que la peste noire était le résultat d’une calamité divine, de nombreux citoyens ont tenté de trouver des responsables. Le bouc émissaire désigné à l’époque était le peuple juif, qu’on accusait d’avoir empoisonné l’eau des puits. Des pogroms ont été mis sur pied et ont fait disparaître des dizaines de milliers de Juifs en quelques jours seulement.

 

En réalité, les facteurs de propagation sont la guerre puis le commerce. Le foyer serait venu d’Inde ou de Chine. Certaines sources racontent que lors d’un siège de Caffa [port génois des bords de la Mer noire en Crimée], les Mongols lançaient des corps malades par-dessus les murailles pour atteindre les habitants, comme une arme de guerre biologique. On sait que la peste est importée en Occident par un navire génois, qui accoste notamment dans le port de Marseille en 1347. Constantinople, Messine, Gênes, Venise et en France, Marseille : en un an, les riches cités portuaires du tour du bassin méditerranéens, alors prospères, sont touchées les unes après les autres. C’est à cette époque que fut instaurée la mise en “quarantaine”.

 

La fièvre jaune sévit à plusieurs reprises, au XVIIe, XVIIIe et début du XIXe siècle

Cette fièvre jaune qui fait référence à la jaunisse de ceux qui en sont touchés, est également appelée “fièvre amarile”, “typhus amaril” “vomito negro” (“vomi noir”) ou peste américaine, est une maladie hémorragique virale aiguë transmise par des moustiques infectés. Contrairement à l’idée reçue, le mal serait né non pas en Asie (continent qu’il n’a jamais touché), mais dans les régions tropicales des Amériques où une grande épidémie touche le Yucatan au Mexique, en 1648. La fièvre jaune affectera en grand nombre les Européens, mettent un frein à une colonisation qui aurait été encore plus rapide et brutale.

peste jaune Copyright Getty Images
peste jaune Copyright Getty Images

Les Français ont été fortement confrontés à la fièvre jaune

D’autres vagues suivront à travers le temps. Ainsi à la fin du XVIIIe siècle, la maladie tue 10% de la population de la ville Philadelphie. En 1821, un bateau parti de Cuba ravage Barcelone, faisant 20.000 morts.  Les Français durent souvent faire face à la fièvre jaune qu’ils appelèrent “typhus amaril” quand ils y furent confrontés en Guyane en 1763. Les quelques rescapés de l’épidémie se réfugièrent sur les îles du Diable, devenues pour l’occasion les îles du Salut. La fièvre jaune provoqua également un désastre dans le corps expéditionnaire français envoyé en 1802 à Saint-Domingue pour mater le soulèvement des autochtones conduits par Toussaint Louverture.

Selon l’OMS, la fièvre jaune frappe encore à l’heure actuelle, en Amérique du Sud (notamment le Venezuela) et en Afrique subsaharienne (Angola).

La deuxième pandémie de choléra sème la panique en France, en 1832

Vers 1826, le choléra-morbus ou choléra anglais fait son apparition en Inde, gagne la Russie en 1830, y puis la Pologne et la Finlande. Ce mal meurtrier et jusque-là inconnu, provoque diarrhées abondantes et aigues provoquant la mort par déshydratation, et atteint Berlin en 1831, les îles Britanniques en février 1832 et la France en mars de la même année, semant la panique. À Paris, le premier cas de choléra est attesté le 26 mars 1832. On dénombrera 100 000 morts dont Casimir Périer, le ministre de l’Intérieur de l’époque, qui avait pourtant pris des dispositions de prévention dès la fin 1830.

La pandémie a inspiré à Jean Giono son roman “Un Hussard sur le toit” (1951) adapté en 1995 au cinéma par Jean-Paul Rappeneau avec Juliette Binoche et Olivier Martinez.

L’étymologie du terme choléra ne fait pas débat. Il s’agit du mot bien attesté en grec ancien, χολέρα / choléra qui désignait déjà chez Hippocrate la maladie que nous connaissons Ce mot est un dérivé du grec χολή / kholê, « bile ». Passé en latin sous la même forme, il est à l’origine de l’adjectif cholérique en 1826, et du mot colère. L’hypothèse selon laquelle il viendrait de l’hébreu cholira « mauvaise maladie » n’est pas vraisemblable

Cette pandémie fera plus d’un million de victimes en Europe.

Arrivée au Québec avec des immigrants irlandais, toujours en 1832, la maladie tue 1.200 personnes à Montréal et 1.000 dans le reste de la province, puis s’étend en Ontario et en Nouvelle-Écosse. Des passagers la font entrer aux États-Unis par Détroit et New York. La pandémie atteint l’Amérique du Sud en 1833 et perdure jusqu’en 1848, faisant 52.000 victimes en deux ans.

Actuellement, l’OMS estime “à près de 3 millions le nombre de cas et à plus de 95.000 le nombre de décès dus à cette maladie chaque année dans le monde”.

Le retour de la Peste Noire au milieu du 19ème siècle

Dans la deuxième moitié du XIXe siècle, la peste fera son grand retour et resurgira sur les hauts plateaux chinois. D’Asie, elle se répandra ensuite en Orient, principalement sur le pourtour de la mer Rouge. Les ports seront des cibles de choix, d’où des mises en quarantaine de villes, principalement portuaires, jusqu’au milieu du XXe siècle, comme Marseille en 1902… La dernière en Europe sera mise en place à Ajaccio, en Corse, en 1945.

Cette période verra malgré tout une lueur d’espoir avec Louis Pasteur qui parviendra à créer un vaccin atténué. En l’honneur de Jenner, il invente le terme « vaccin ».

La grippe espagnole fait des ravages, à la fin de la Première Guerre mondiale, en 1918

La pandémie de grippe espagnole, apparue à la fin de la Première guerre mondiale, peut-être dès 1916–1917, aura touché entre un quart et un tiers de la population mondiale.  Elle fut une tueuse bien plus efficace que la Grande Guerre entre 25 à 100 millions de morts dont 165 000 en France, et responsable de l’explosion du taux de natalité durant les années 20. Son origine humaine et aviaire, n’a rien à voir avec l’Espagne car elle se déclare aux États-Unis, puis en Europe, avant de se répandre sur tous les continents. Le virus a été nommé ainsi car à cette époque, l’Espagne, qui n’est pas engagée dans la Première Guerre mondiale, n’est pas soumise à la censure. À l’inverse de ses voisins qui cherchent à cacher leurs morts, elle publie librement et publiquement des informations sur cette maladie, d’où le nom de “grippe espagnole”. Véritable catastrophe humaine et sanitaire, la grippe espagnole va durer deux ans.

La pandémie la plus dévastatrice de l’histoire touchera quasiment tout le globe. Malgré un taux de mortalité de “seulement” 2 à 4 %, elle fera des dizaines de millions de morts, dont 165.000 en France. La plupart des victimes mouraient de surinfection bactérienne, qui se déclarait au bout de 4–5 jours et conduisait au décès une dizaine de jours après les premiers symptômes grippaux, en l’absence, à l’époque, d’antibiotiques

 

Catégories
Société

Midsommar Glad Midsommar! / Happy Midsummer! 💕🌹🌸🌼🌻🌺🏵️🌷💕

image

Juhannus

 Maintenant, au milieu de l’été, les Finlandais célèbrent cette chose appelée Juhannus: c’est essentiellement une célébration du milieu de l’été et de la lumière, que nous avons en effet beaucoup de cette période de l’année. Je suis sûr que d’autres pays ont des célébrations similaires, mais je pensais vous dire comment il est célébré ici en Finlande!

Donc, premièrement, le nom juhannus vient en fait du christianisme: certains disent que c’est l’anniversaire du Saint qui a baptisé Jésus. Jean-Baptiste La forme finlandaise du nom Jean est Johannes, alors johannes, juhannus, voyez d’où vient le nom? Cependant, il semble que 0 personnes célèbrent vraiment juhannus à cause de cela. C’était un festival lié aux anciennes religions ici, avant que la Finlande ne devienne chrétienne.

  Quand est-ce célébré exactement? Eh bien, depuis 1955, le juhannus est célébré – en Finlande et aussi en Suède, mais probablement pas comme juhannus – le samedi entre le 20 et le 26 juin. Cette année, le juhannuspäivä («jour du juhannus») tombe le 24 juin, tandis que le juhannusaatto («la veille du juhannus»), qui est la plus grande partie de la célébration, a lieu le 23 juin.

 Comment est-il célébré? La façon la plus courante est de se retrouver entre amis, peut-être d’aller dans un chalet d’été, au bord de la mer ou sur l’un des lacs de la Finlande 187 888, et de se saouler. Bien sûr. Les Finlandais aiment toutes les vacances qui donnent une raison de se saouler. C’est vraiment un peu triste.

Happy Midsummer! - Trevlig Midsommar!- Hyvää juhannusta!
Happy Midsummer! – Trevlig Midsommar!- Hyvää juhannusta!

Bien sûr, quand on est ivre, c’est une bonne idée de se baigner, surtout si on ne peut pas nager en étant sobre! C’est pourquoi beaucoup de gens se noient pendant juhannus, j’ai vérifié les nouvelles il y a juste un moment et déjà deux personnes l’avaient fait. C’est aussi très triste, vraiment.

Heureusement, il y a aussi des gens qui ne se saoulent pas terriblement avec juhannus. La façon dont la plupart des gens dépensent habituellement juhannus est d’aller à leur chalet d’été dans le magnifique archipel de Turku, de nager, d’aller au sauna, de rôtir ou de faire des saucisses au barbecue, et de profiter de l’été avec toute la famille

Turku
Turku

Et, bien sûr, une partie cruciale de la célébration du juhannus est le juhannuskokko. Des feux de joie sont brûlés dans tout le pays. C’est une tradition! À l’origine, il a été utilisé pour repousser les mauvais esprits.

Il existe également des façons spécifiques de décorer votre maison pendant le juhannus. Le moyen le plus courant et le plus simple est peut-être le juhannuskoivu. Les gens abattent de jeunes bouleaux et les attachent aux montants de la porte d’entrée de la maison. La même chose se pratique également en Suède, ce qui n’est pas une grande surprise puisque la Finlande a été beaucoup influencée par la Suède, car la Suède a envahi la Finlande et y est restée environ 600 ans. Une autre décoration courante est juste … les fleurs.

Dans les régions suédophones de Finlande et à Åland, juhannussalko est également une tradition. Il est également utilisé en Suède, ainsi que des choses similaires utilisées dans d’autres pays européens, mais généralement pendant une autre période que le milieu de l’été. Ça s’appelle un mât en anglais, un grand poteau en bois décoré de fleurs et autres. Les gens dansent autour, et je suis sûr que beaucoup de gens savent à quoi ils servent.

J’ai mentionné le sauna très rapidement, mais c’est une tradition d’aller au sauna sur juhannus. Ça s’appelle juhannussauna. Vous êtes censé faire un vihta ou vasta frais – il y a beaucoup de débats sur le bon mot – à partir des branches du juhannuskoivus que vous venez de couper de la forêt, bien que tout bouleau soit bien. Lorsque le vihta / vasta est fait autour de juhannus, les feuilles sont aussi grosses qu’elles vont devenir mais aussi toujours molles, elles sont donc parfaites pour ce pour quoi vous êtes censé les utiliser – vous frapper et tout le monde dans le sauna avec.

Oui, c’est vraiment leur but, mais vous n’êtes pas censé  frapper les gens si fort que ça fait mal, juste … Frappez-les. Soigneusement. Pas comme si vous les fouettiez à mort avec un tas de bâtons de bouleau et de feuilles. Soit dit en passant, les gens font cela autrement que sur juhannus. Je ferai un article sur les saunas un jour, donc je parlerai plus des vihtas / vastas aussi.

Il y a aussi beaucoup de festivals de musique en Finlande pendant l’été, et juhannusfestarit est une chose. Il y a aussi d’autres célébrations plus petites, bien sûr, et il y a l’événement appelé juhannustanssit. Les gens se réunissent pour … danser, vraiment, et probablement aussi pour boire. Je ne sais pas, je n’y suis jamais allé, pour autant que je m’en souvienne.

Ensuite, il y a aussi la partie la plus importante de juhannus … Juhannustaiat! Juhannustaika est comme un «sort», généralement pour essayer de trouver notre futur conjoint ou pour obtenir une bonne récolte. Pour la plupart des sorts, il fallait être nu pour qu’ils fonctionnent, courir dans les champs et les saunas, regarder dans les puits et sauter par-dessus les ruisseaux et tout, tout nu. Il y a, cependant, une juhannustaika qui est toujours pratiquée à ce jour (ne disant pas que les autres ne le sont pas, mais je n’en ai personnellement fait aucune) mais probablement pas sérieusement.

C’est très simple, et je vais vous dire comment le faire, vous pouvez donc l’utiliser comme juhannus, où que vous viviez! Si vous pouvez trouver des fleurs à proximité, je veux dire. Quoi qu’il en soit, ça se passe comme ceci:

Sortez.
Trouvez 7 types de fleurs différents.
Choisissez au moins 1 de chaque type de fleur. (Certaines versions disent que vous devez être nu lorsque vous les cueillez, hum hum.)
Retournez à l’intérieur.
Placez les fleurs sous votre oreiller.
Allez dormir avec les fleurs toujours sous votre oreiller.
Rêver.
Vous devriez voir votre futur conjoint-e en rêve.

<3 And happy midsummer, hyvää juhannusta!

Catégories
Société

Coronavirus

Apparu au coeur de la Chine, le développement du virus Covid-19 frappe désormais la France. Alors que l’épidémie suscite beaucoup de préoccupations, voici un protocole stimulant de l’immunité qui renforce notre résistance face au coronavirus.

Les experts annoncent que la pandémie est presque inévitable. Mais même si la propagation du coronavirus est rapide, celle-ci ne doit pas nous faire sombrer dans la peur. Rappelons-nous que les virus existent depuis toujours et qu’ils ont même joué un rôle majeur dans la formation du noyau cellulaire de nos cellules au même titre que les bactéries participent à notre bonne santé en nous colonisant allègrement. Depuis quelques décennies, les virus sont également des agents thérapeutiques testés expérimentalement avec succès, notamment sur certains cancers.

Résultat de recherche d'images pour "CORONAVIRUS"

Comment le virus se propage-t-il ?

Le Covid-19 est un virus discret, mais très contagieux car il possède une forte affinité pour les cellules humaines. Dans 80 % des cas, les symptômes sont bénins (fièvre, rhume, toux, fatigue) et passent facilement inaperçus. Ce qui explique sa rapide propagation, d’autant que les porteurs sains (personne porteuse du virus mais sans les symptômes) sont probablement nombreux. Ce virus inquiète car son taux de mortalité (1 à 3 %), qui augmente avec l’âge, est bien supérieur à celui de la grippe saisonnière (0,1%). En revanche, aucun décès n’est à déplorer chez les enfants de moins de 10 ans jusqu’à présent. D’autre part, les décès actuels enregistrés concernent uniquement des personnes vulnérables (âgées ou atteintes d’autres maladies : asthme, hypertension, diabète, cancer). Voici comment se prémunir et ne pas tomber malade.

Les mesures d’hygiène de vie

On peut considérer l’infection virale comme un dialogue à deux, entre le virus et notre organisme, orchestré par notre système immunitaire. La maladie n’apparaît que si l’équilibre immunitaire est rompu. Dans ce cas, notre corps perd momentanément la capacité de s’adapter et le virus en profite pour s’installer au lieu de ne faire que passer… Il est donc capital de préserver nos défenses naturelles. Or, le système immunitaire est en étroite communication avec le système neuroendocrinien. Pour fonctionner de manière optimale, cet ensemble requiert une hygiène de vie optimale : 

  • Buvez suffisamment d’eau afin d’éviter le dessèchement des muqueuses qui rend inopérant la première barrière de protection (cils vibratiles de la muqueuse respiratoire).
  • Mangez tous les nutriments indispensables : vitamines (D, C), minéraux et oligoéléments (magnésium, zinc, cuivre, fer, sélénium), protéines, acides gras polyinsaturés (oméga-3 et 6).
  • Veillez à limiter votre stress au maximum car son impact est directement mesurable sur l’immunité, en vous ménageant du temps au contact de la nature.
  • Lavez-vous fréquemment les mains.
  • Éternuez ou toussez dans votre coude.
  • Résultat de recherche d'images pour "boire du gingembre proprietes"

Un protocole antiviral

Nous vous proposons un protocole phyto aromatique afin de renforcer le système immunitaire à prendre en continu jusqu’à la fin de l’épisode épidémique (en doublant les doses si vous êtes entourés de malades, exception faite pour l’aromathérapie).

  • Une formule Cuivre-Or-Argent : une association d’oligoéléments agissant comme modificateur de terrain, immunostimulant et tonique général. Prenez une dose au réveil à jeun. Attendre quinze minutes avant de prendre le petit déjeuner.
  • Des bourgeons de cassis : ils servent à optimiser le niveau de fonctionnement de la corticosurrénale, glande majeure de l’adaptation. Prenez  5 à 15 gouttes de macérat mère (ou 50 gouttes de macérat 1 DH), diluées dans un peu d’eau, le matin à jeun, juste après le Cuivre-Or-Argent. Vous pouvez remplacer le bourgeon de cassis par l’application quotidienne de deux gouttes d’huile essentielle d’épinette noire (Picea mariana) dans le dos, au niveau des glandes surrénaliennes. Chez l’enfant, remplacer par le bourgeon d’églantier : la dose sera calculée au prorata du poids (s’il s’agit d’un macérat 1 DH, donnez une goutte par kilo de poids).
  • De la vitamine C naturelle : effet direct sur l’immunité. Prenez au moins 500 mg par jour (adulte) ; 100 à 500 mg chez l’enfant au prorata du poids.
  • Des huiles essentielles par voie cutanée : antivirales, antibactériennes et immunostimulantes. Chez l’adulte, choisissez l’huile essentielle de saro (Cinnamosma fragrans), de ravintsara (Cinnamomum camphora) ou le mélange des deux à parts égales ; appliquez une goutte sur chaque poignet, tous les matins. Pour les enfant à partir de 3 ans, mélangez au préalable dans un petit flacon compte-gouttes, l’huile essentielle de ravintsara avec la même quantité d’huile végétale ; appliquez une goutte du mélange sur la plante de chaque pied le soir.
  • Résultat de recherche d'images pour "ravintsara"

Et pour les plus fragiles ?

Si vous êtes une personne fragilisée ou à risque, ajoutez aussi, une fois par semaine, une dose homéopathique de Thymuline 7 CH. Cette souche correspond à l’hormone qui booste l’activité des lymphocytes T (globules blancs en première ligne pour assurer une grande partie des réactions du système immunitaire). Aussi, si vous êtes soumis au stress, pensez à vous supplémenter en magnésium, et si votre taux de vitamine D est trop bas (à voir avec votre thérapeute), sachez que cette dernière joue un rôle capital dans l’immunité. Pensez donc à vous supplémenter.

Limiter la propagation

En plus de ces mesures, commencez par assainir l’air afin de diminuer la propagation du virus et de protéger vos voies respiratoires.

  • Chez vous : faites régulièrement une à deux fois par jour (et jusqu’à dix minutes par heure en cas de présence de malades) une diffusion aromatique d’huiles essentielles telles que le ravintsara, le sapin baumier ou l’essence de citron, à l’aide d’un diffuseur. Vous pouvez aussi utiliser des produits prêts à l’emploi dénués d’huiles essentielles agressives, en privilégiant les formulations simples et en suivant les recommandations d’usage.
  • Dans les transports ou dans les lieux publics : mettez quelques gouttes de ces mêmes huiles essentielles ou d’un mélange prêt à l’emploi sur un mouchoir ou sur un galet portatif et respirez régulièrement tout au long de la journée.
  • Lavez-vous les mains plusieurs fois par jour et utilisez du gel hydroalcoolique
  • Buvez beaucoup d’eau chaude ( tisanes, thés)
  • Buvez du gingembre
  • Protégez les voies ORL
  • Utilisez des mouchoirs
  • Évitez de tousser sans vous couvrir la bouche
  • Désinfectez vos téléphones mobiles et tablettes régulièrement
  • Nettoyez les surfaces sur lesquelles vous mangez ou travaillez

Résultat de recherche d'images pour "CORONAVIRUS"

Recommandations sur le port du masque chirurgical ou d’un appareil de protection respiratoire

Le port du masque chirurgical est recommandé pour les personnes malades en cas de symptômes d’infection respiratoire (fièvre, toux, difficultés respiratoires) et pour certaines personnes contacts.

Le port de ce type de masque par la population non malade afin d’éviter d’attraper le coronavirus SARS-CoV-2 n’est pas recommandé et son efficacité n’est pas démontrée. Comme pour l’épisode de grippe saisonnière, les “mesures barrières” sont efficaces.

Le port d’un appareil de protection respiratoire de type FFP2 est recommandé uniquement pour les professionnels qui prennent en charge et ont un contact direct avec les cas infectés dans le cadre des procédures de prise en charge spécifiques. (cf En milieu de soins en France)

Covid-19 - pour se protéger et protéger les autres

Sources :

Christine Cieur, docteure en pharmacie, est l’auteure du Guide Terre vivante de la santé au naturel.

Catégories
Société

Conseils Voyage : combattre le jet lag

Entre avion, formalités etc…, c’est à ma super assistante Enora que revient le devoir de poster cet article , qui récapitule mes conseils et autres pour lutter contre le décalage horaire. Pas exhaustif bien sur, mais au moins, j’espère que cela vous aidera.

Catégories
Société

Bienvenue 2020

Dites joyeusement adieu à 2019 et accueillez 2020  avec le sourire et un coeur ouvert  🍾🍷🍸🍹🍺🍻🥂🥃🎆🎇🎊🎉😊.

Catégories
Société

Mort à Venise Acqua Alta

 L’eau ne résiste pas. L’eau coule Lorsque vous y plongez la main, tout ce que vous ressentez est une caresse. L’eau n’est pas un mur solide, cela ne vous arrêtera pas. Mais l’eau va toujours là où elle veut aller, et rien à la fin ne peut s’y opposer. L’eau est patiente. Les gouttes d’eau usent une pierre. Souviens-toi de ça, mon enfant. Rappelez-vous que vous êtes moitié eau. Si vous devez traverser un obstacle, contournez-le. L’eau le fait.

– Margaret Atwood, La  Pénélopiade

Catégories
Société

Le château Shiru -Okinawa

Le château Shuri  – Okinawa. Le patrimoine culturel de l’UNESCO a été incendié à Okinawa et PERSONNE n’en parle.

Le château Shuri (首里城 Shuri-jōOkinawanSui Gushiku) est un Ryukyuan gusuku à Shuri, Okinawa.

Entre 1429 et 1879, il a été le palais des rois du royaume de Ryukyu before avant d’être complètement délaissé

En 1945, durant la bataille d’Okinawa, il fut quasiment complémentent détruit.  Après la guerre, le palais a été transformé en une université avec son campus. Début 1992, la citadelle centrale et les murs ont été en grande partie reconstruits à l’identique en se basant sur des photographies, des croquis et la mémoire collective.

Cependant, le 31 Octobre 2019 à 2h30 du matin, la cour centrale ainsi que les structures du chateau ont été réduites en cendres.

Catégories
Société

Dia de los muertos

La tradition Mexicaine croit que à la vielle de Día de Muertos, les âmes des défunts reviennent rendre visite à leurs proches jusqu’au lever du soleil.  ¡Feliz Día de Los Muertos! ❤️💀❤️ Il n’est jamais trop tard pour se souvenir de ceux qui ne sont plus avec nous …

Catégories
Société

Noces Impériales

Le prince Jean-Christophe Napoléon a épousé samedi aux Invalides, à Paris, la comtesse Olympia d’Arco Zinneberg, une descendante de l’épouse de Napoléon Ier, Marie-Louise de Hasbourg-Lorraine, seconde épouse de l’Empereur et mère du roi de Rome dit l’Aiglon.

Catégories
Société

Les anciens dieux ne sont pas morts

#greekmythology #greece #mythology  #heroesofolympus #camphalfblood #hoo #greekgods #pjo #greek #campjupiter #greekmyth #art #ball #apollo  #travel  #greekgoddesses #trialsofapollo #theme  #hades #chb #greekmyths #bhfyp #awesome #willsolace #love #aphrodite #persephone #mythologybooks #zeus #poseidon #mythology #greekpantheon

Ils ont bercé notre enfance, fait l’objet de cultes, étaient adorés, honorés, priés, jusqu’à l’apparition d’un autre Dieu. Un Dieu dont l’influence et le message fut si puissant qu’il fit oublier les frasques, côtés belliqueux et révoltés de cette famille d’Olympiens incestueux et dans le fond terriblement touchant dans leur imparfaite perfection ou parfaite imperfection, bref une famille  pas comme les autres. Pourtant les Dieux Grecs, étant par définition des Dieux, ne peuvent mourir Ils sont immortels, ces buveurs de nectar d’Ambroisie. Si certains sont tombés dans l’oubli, s’endormant peu à peu privés de la force que les prières et la dévotion des humains leur donnaient. Cependant, nombreux sont ceux qui n’ont jamais abandonné les anciennes croyances et ne pensent pas trahir le nouveau Dieu tout en continuant de prier les anciens. En regardant la société d’aujourd’hui, on peut se dire que finalement, ils sont toujours là..agissant juste sous une forme différente.