Catégories
Mode et lifestyle

Paris Fashion Week Mode Hommes Ah 20- part 2

La suite des défilés hommes pour la collection automne/Hiver 2020.

Mes impressions et coups de coeur comme coups de gueule.

TAAKK

Le gagnant  2019 de la Fashion Prize of Tokyo.Depuis désormais 3 ans à l’initiative du gouvernement métropolitain de Tokyo et de la Japan Apparel Fashion Industry Council (JAFI), en coparrainage avec la Japan Fashion Week Organization (JFWO), ce prix existe. Il a pour but d’aider les créateurs basés à Tokyo à se développer sur le marché international. FPT soutient la marque un peu plus loin que le projet TOKYO FASHION AWARD, qui soutient 6 marques gagnantes basées à Tokyo pour promouvoir leurs créations et leur créativité au niveau international.

Ancien élève de la Bunka Fashion CollegeTakuya Morikawa a fait ses classes au sein de  Issey Miyake  hommes  durant 8 années avant de lancer sa propre marque. S’il a déjà participé à la Fashion Week de New York, ce prix obtenu en Octobre 2019, lui a permis d’être admis dans le cercle très fermé des créateurs défilant pour la plus prestigieuse session des BIG 4.

 Si en général son style est résolument urbain, ethnique voire même très très avant-gardiste, cette édition est plus classique dans le sens européen du style et laisse entrevoir d’autres possibilités. Ce créatif inventif a plus d’une corde à son arc.  La scénographie également était intéressante: personne assis, tous debout et logés à la même enseigne.

Taakk- PFW AW2020

le défilé GMBH

 Ce genre de vêtements fait partie de ceux qui me plaisent le moins et m’interpellent quant à l’utilité de telles futilités selon moi. Mais au delà de mon goût personnel -des goûts/ dégoût- et les couleurs ne se discutent pas.  Cette collection très graphique et gothique conservent les éléments ésotériques ( colliers immenses en cercle parfaits) et l’ambiance street et boite de nuits qui l’a faite remarquée, ainsi que leur signature: pantalons noirs en pvc avec lunettes de soleil…Une manière de rendre hommage ou revisiter la trilogie Matrix ?? 

Bref une marque qui ne cesse d’évoluer et de se renouveler. Après une collaboration avec GEL-Kayano 5 OG , initiée par le directeur de la création de GmbH:  Serhat Isik, pour des baskets aux formes aérodynamiques, présentée pour la première fois lors de la fashion week SS20, la  toute jeune marque berlinoise, imprégnée de l’esprit du quartier de Kreutzberg,  menée par le photographe de mode Benjamin Alexander Huseby  et nominée au prix LVMH innove niveau chaussures . Et de se battre pour une meilleure visibilité ethniques, les mannequins noirs, métissés ou moyens-orientaux étant plus castés par le collectif pour présenter leurs créations lors des défilés . 

Bravo à eux.

Image result for GMBH  collection FW 20 paris fashion week
GbmH- FW 2020 copyright photo hypebeast

HERMES

Un début de défilé plutôt ..mouvementé dirons-nous, des manifestants anti-Macron et autres sont venus  pour declarer leur colère et ont tenté de forcer l’entrée des  superbes et historiques locaux du Mobilier National affilié à la Manufacture des Gobelins et sous l’égide du Ministère de la Culture. La police a du intervenir et certains invités de marques tels Mr  Bob Chavez président de Hermès Americas n’ont même pas pu pénétrer dans la salle.

 Autre ambiance à l’intérieur ou des coupes de champagne étaient servies pour faire patienter les invités, dans leurs fauteuils en cuir ( faux pas..faut pas!!) impatients de découvrir la collection créée par Véronique Nichanian. Depuis plus de 30 ans, elle règne sur la mode homme chez Hermès, insistant sur un coté luxe pratique et discret. L’ostentatoire ne fait pas partie de sa personnalité ni de sa manière de voir les choses.

Cette collection ne fait pas exception et l’on y retrouve les basiques et cet amour du travail artisanal bien fait: netteté des coupes, finesses des coutures, finitions impeccables.. le savoir-faire ancestral à la française est une fois de plus mis à l’honneur. Le chic cozy, un peu gentleman british avec des couleurs camel, vert foncé, et des pulls enveloppants misant sur le confort sans délaisser la classe.

Vêtements by  Kate Moss Agency

Le top model britannique a plus d’une corde à son arc et nous a encore joué un sacré tour en faisant défiler.. son clône. A s’y méprendre: elle marche comme Kate, fait la moue comme Kate a la silhouette de Kate mais elle se nomme Denise Ohnona. En compagnie de clones de Mike Tyson, Angelina Jolie, et même sa grande amie Naomi Campbell,  elle a injecté du glamour et de la bonne humeur dans cette collection proposée par la Britannique.

Co-créée avec Guram Gvasalia, en 2014, Vêtements présentait la sa dernière création . Au programme que des classiques: des chaussures à talons, des épaules larges, un style gothique  et le tee-shirt mémé étrange pour faire bonne mesure. Cette collection sentait la fin d’une ère et quel dommage de ne pas avoir terminé avec panache. En effet Gvasalia a annoncé son départ pour la fin de l’année dernière, la marque est donc en recherche.

La vraie Kate Moss , elle se trouvait au défilé Dior à l’autre bout de la ville.

 Dior

Sous une tente géante, place de la Concorde entre le Jardin des Tuileries rencontre les Champs-Élysées sous l’œil attentif de l’obélisque égyptien vieux de 3300 ans, se tenait le 17 Janvier dernier le défilé de la maison Dior imaginé par Kim Jones qui a  rendu hommage à l’iconoclaste punk Judy Blame avec une collection flamboyante imprégnée de l’héritage couture de la maison.

Couleurs gris métallisé, gants montants, un look très très tendance mais toujours classe. Étonnant. Et un très bel hommage ! 

Image result for dior  collection FW 20 paris fashion week
Invitation PFW 20

Niveau people: entre autres Kate Moss, Robert Pattison, Courtney Love, Cara Delevigne et l’incontournable Bella Hadid.

Balmain

Cette collection coule de source , surtout après avoir visionné le documentaire sorti l’an dernier sur la vie du créateur , adopté très jeune par un couple Bordelais et ayant vécu dans un environnement aimé et très bourgeois, l’enfant terrible de la mode: Olivier Rousteing a découvert à 30 ans passé ses origines éthiopiennes et somaliennes.

Et c’est ce raz de marée émotionnel, cette connexion à la terre mère et ses racines que l’on retrouve dans cette collection , sans aucun doute, la plus recherchée , personnelle et ” tripes mises à nu” du créateur.

 Les vêtements pourraient être portés par les nomades du désert, couleur chair, sable, camel, caramel , noir profond, rouge sang . Amples, fluides et confortables avec un twist car il n’oublie pas non plus le son enfance.

Une collection qui dit au monde que désormais Olivier Rousteing se sent complet , en paix et bien dan sa peau.

WOOYOUNGMIOFFICIAL AW20 RUNWAY. 

La collection de Sean Suen continue  ses explorations colorées sentimentales et poétiques. Calligraphie, étude de peintures sont les points de départ d’une collection que ne peut laisser indifférent.  On y retrouve toute la finesse asiatique ainsi que sa vision du monde reflétée dans son parcours professionnel éclectique. Né à Chongqing, il a vécu dans diverses villes comme Shanghai ou Pékin. Parcours artistiques avec les beaux -arts et une spécialisation en peinture avant de devenir graphiste et désormais  créateur de mode. En 2012 il lance sa marque et depuis ne cesse d’explorer et de mélanger ses trois passions.  Excellent choix de mannequins !

Mais aussi Y project 

Défilé de la marque parisienne fortement influencée par Margiela et part de ce mouvement de designers belges très avant-gardistes.

Pas ce que je préfère mais la marque a ses adeptes de Rihanna à Christina Aguilera ou plus récemment la chanteuse Haylsey

Atelier Franck Durand

Animation réalisée pour l’ouverture du Showroom Holiday Boileau réalisée sous la direction de @atelierfranckdurand

Benji in Paris. __ • @lesbenjamins @bunyaminaydin @laamvan •

Un petit récap

Copyright © 2020- Propriété Intellectuelle dAngénic Agnero- Tous droits réservés. 1997-2020.